Nerf sciatique – solutions naturelles pour soulager la douleur

Soulager rapidement, les solutions ne manquent pas sur le net

Que ce soit l’acupuncture, les mouvements qui décoincent le nerf, comment faire son choix et comment prendre le problème à bras le corps et ne plus en avoir plein le dos. Entre les plantes miracles qu’on ne connait pas, les sacs de glace, le yogales huiles pour combattre les inflammations, les exercices en passant par les massages… Quid ?

Pour commencer, c’est quoi une sciatique ?

Le niveau le plus élémentaire de la sciatique est l’irritation du Nerf Sciatique. Etant le plus grand nerf du corps humain, il part du bas du dos de la colonne vertébrale jusqu’à la plante des pieds. Son inflammation est donc une alerte que quelque chose ne va pas dans le fonctionnement au niveau des vertèbres lombaires. D’où les chocs électriques que l’on peut ressentir dans les membres inférieurs lorsque les disques entre deux vertèbres viennent le comprimer. L’inflammation du nerf sciatique peut aller jusqu’à la perte de la sensibilité des orteils. (Docteur Gérald Kierzek)

Plus question d’exercice dans cet état ?

C’est généralement notre premier réflexe et pourtant, l’activité physique permet à nos muscles de garder une bonne santé, de devenir trop faibles et trop raides. Pourquoi commencer les exercices que l’on trouve sur YouTube peuvent généralement conduirent à augmenter la douleur ? Parce qu’il est important avant tout de bien comprendre et de déterminer la cause avant de commencer à se soigner et trouver les bons exercices. Les causes d’un nerf compressé peuvent être dues aux charges trop lourdes que vous portez. A de vos mauvaises postures au travail, plus particulièrement en position assise. Le surpoids peut aussi être un facteur non négligeable comme le stress, qui lui aussi est un facteur déclencheur important. 

Alors, repos ou pas repos ?

Du repos, du bon sens et de la patience, seront vos meilleurs alliés. Du repos oui mais certainement pas l’immobilité. Si autrefois le repos était préconisé, aujourd’hui, 24h au lit avant de reprendre sont les nouvelles directives. Il nous faut rester actif, car être en mouvement est ce qui libère les endomorphines. Y aller doucement sans aller jusqu’à l’effort tout en restant en mouvement et éviter l’opération tant que possible. (Docteur Matthieu Calafiore – Généraliste) On évitera donc le Jardinage, le sport, le port de sac à dos comme d’éviter de rester assis, qui reste la pire posture.

Les solutions sont parfois très simples

Pour commencer, du froid est recommandé dans les premières 24 heures pour soulager au plus vite. Un bon bain chaud sera parfait pour décontracter les muscles. Ensuite, mettre en place des massages permettra aussi de les détendre. Dès que possible, trouvez un programme d’étirement sur YouTube et concentrez-vous sur des étirements spécifiques, des renforcements musculaires pour rester mobile coûte que coûte. Renforcer les muscles autour du nerf sciatique sera le but, sans mettre en mouvement ce qui fait mal mais de se servir de la douleur pour guider l’exercice. Le kiné sera donc très utile pour vous trouver les bonnes solutions.

Côté stress, l’importance du Yoga est de plus en plus démontrée pour diminuer l’afflux des tensions nerveuses. Il sera la meilleure façon de l’évacuer. Et puis il vous reste aussi les remèdes de grand-mère. Elles ont parfois des conseils sages à suivre et ils sont nombreux : 3 ou 4 oignons, coupés en 4 à faire bouillir pendant 10mns. Epurer le jus pour ne garder qu’un écrasé de purée. Placer la mouture dans un linge à appliquer sur la douleur.      
Tout aussi importantes, les positions qui soulagent ne doivent pas être oubliées. D’ailleurs les sages femmes conseillent à leurs patientes enceinte de dormir un coussin entre les jambes afin de garder la colonne le plus droit que possible. Tout comme lorsque vous êtes assis sur votre canapé, n’oubliez pas de placer un coussin dans votre dos.

L’important reste de comprendre le pourquoi pour soigner plutôt que se contenter de soulager.

Articles similaires